Pratiques et comportements d’élèves en Alsace – Schülerpraktiken und -verhalten im Elsass, 1940-1945

Musée historique de Strasbourg. Cahier de B.L. (3. Klasse). 1942/1943.

Salomé Troestler

— résumé allemand en bas —

« Je ne vois pas bien ce que je pourrais vous raconter ». Voilà une phrase entendue à maintes reprises au début des entretiens menés dans le cadre de cette recherche en master. Les témoins, écoliers ou écolières en Alsace occupée entre 1940 et 1945, se montrent pourtant bavards. Rappelons le contexte bien particulier de leurs expériences scolaires qui les ont presque toujours profondément marqués.
De facto, la région est annexée au Reich allemand et forme entre juin 1940 et mars 1945 avec la Bade le Gau Baden-Elsaß. Les administrations dont notamment les institutions scolaires connaissent alors une politique de germanisation, mais aussi de nazification. Cela concerne particulièrement le corps enseignant, qui va subir une (ré)éducation forcée : l’Umschulung. Des instituteurs alsaciens sont envoyés en stage en Bade, pendant que des Badois sont envoyés enseigner en Alsace. Si cette situation d’annexion et de guerre semble avoir eu une influence considérable sur les expériences des instituteurs dans le cadre de l’école, qu’en est-il des élèves ? Non concernés directement par le phénomène d’Umschulung, comment ont-ils vécu ces années d’occupation et de guerre à l’école ? Weiterlesen

Interview mit Anke Hilbrenner über die Erinnerung an den Zweiten Weltkrieg

Anlässlich der Resolution des Europäischen Parlaments zur „Bedeutung des europäischen Geschichtsbewusstseins für die Zukunft Europas“ diskutiert Anke Hilbrenner, Professorin für Neuere Geschichte Osteuropas an der Universität Göttingen, auf dem Wissenschaftsportal der Gerda-Henkel-Stiftung die Möglichkeiten einer gesamteuropäischen Erinnerung an den Zweiten Weltkrieg.